Coup de balai (mai 2010)

L'heure est au nettoyage. Je ne veux pas dire serpillière, aspirateur ou encore faire les carreaux....

La maison n'a pas été habitée depuis plus de 100 ans d'après le maire du village (ce qui a bien fait rire le notaire d'ailleurs?!)

Donc, vous imaginez bien que plus rien n'est sain. Donc on dégage les vieux planchers du salon...

 

 

                                                                                                                                                           ... et de la salle de bain

 

 

On fait tomber les cloisons en terre cuite de la salle de bain ( au pied de biche)...

 

 

                                                ...avant d'engager le grand chantier : DECROUTER LES MURS DE LEURS VIEILS ENDUITS: 5 à 7 cm de plâtre et 3 à 4 cm d'enduit de chaux

La seule technique qui paraît fonctionner correctement est d'y aller soit avec un burin et un marteau, soit au marteau soit au pied de biche. Il est vivement déconseillé d'utiliser un burineur électrique à cause des vibrations (murs sans fondations ni chainage). Alors pendant 2 jours, on a cogné. 2 jours seulement car ensuite nos poignets ont refusés de continuer ( c'est pas une blague, je n'arrivais plus à tenir le pistolet à la station pour faire le plein).

Audrey optera pour le marteau et le burin...

 

 

...et moi pour le marteau

 

 

On va être honnête. Tout nous plaît dans cette maison, les travaux on aime bien, mais ce plâtre....

Bref, après 2 jours de cognage intensif, les 2/3 de la Salle de bain et du salon sont tombés et le résultat est plus qu'encourageant

 

 

 

 

Les bosseurs en pleine action

 

 

 

Bon, faire tomber ce p%@!!? d'enduit est une chose, et l'évacuer une autre. On a acheté 20 sacs à gravats pouvant contenir chacun 65kg. On les a rempli au tiers et commencer à les amenés à la déchetterie. Et bien croyez moi, si une 20n de kg c'est pas bien lourd, 100X20kg en 1 après midi, ça pèse.

 

 

D'ailleurs, pour la 1ère fois en 1 semaine, ma chère et tendre a craqué. MAIS, je tiens à lui tirer mon chapeau. Je n'ai jamais vu quelqu'un d'aussi volontaire sur un chantier, au point même où certaines fois elle arrive à me faire peur en soulevant des choses bien trop lourdes pour elle. Donc ma puce BRAVO et BON COURAGE pour la suite. Même ces gros cailloux au milieu du salon (qui lui faisaient horriblement peur), elle les a soulevé avec moi.

Voilà, pour l'instant on en est là. Il nous reste 2 jours de congès avant la reprise et on sait ce qu'on va en faire.

Le FARNIENTE, très peu pour nous...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site
Création de site Amiens

×