On fait quoi ? (mai 2010)

Nous sommes le mardi 25 mai.  On est sorti du boulot ce matin à 7h. On a pris un petit déj et nous revoici chez nous, pour une journée de folie (c'est Dorothée qui disait ça le mercredi y'a quelques années!)

Hier lundi, ne sachant pas quoi faire de mon aprés-midi, je suis venu finir le travail d'évacuation de plâtre dans la cuisine.

Nous pouvons à présent nous occuper de la cheminée (le maçon/charpentier a pris un peu de retard sur ses autres chantiers, il décale donc le mien). Armée de mon fidèle marteau, je commence par vérifier que le conduit soit bien fixé au mur à l'étage. Rassuré, je commence donc à casser le bas. Chemin faisant, il apparait que le reste du conduit sera aussi également assez simple à faire tomber. Après une petite heure de boulot, la cheminée a disparu, mais elle nous cachait une petite surprise, DU PLATRE!

Donc, on fait tomber l'enduit et voilà le résultat:

Si, si, je vous assure, y'avait bien une cheminée

Evacuation des gravats...

Puis c'est au tour du plancher d'aller voir ailleurs si on y est!

 

 

 

 

 

 

 

Nous voici donc devant un nouveau défi: évacuer les poutres du plancher.

Et elles ont l'air lourdes, très lourdes même. D'ailleurs Audrey a senti en elle une sensation étrange l'envahir: LE DOUTE!

Mais c'est alors qu'arrive Jack. Et il est grand temps de vous parler de Jack.

Jack est un petit bonhomme sympatique qui se trouve être notre cher voisin RETRAITE! Et en tout retraité qui se respecte, Jack dispose de beaucoup de temps libre. Et il nous fait l'honneur de bien vouloir nous consacrer beaucoup de son temps. Jack vient nous rendre souvent visite sur le chantier, 1,2,3,4,5...fois par jour. Et enfin, Jack, avec toute son expérience de vie, sait beaucoup de chose. Il a un avis sur tout et toute chose. D'ailleurs, Jack ne se gêne pas pour venir voir mon charpentier et lui dire comment il devrait organiser son travail. Il n'hésite pas non plus pour donner son avis sur la couverture, au risque de voir mon devis charpente multiplié par 2.

Enfin bref. Donc au moment d'évacuer ces poutres, quelle ne fût pas notre surprise de voir arriver... JACK et sa femme Gisèle. Et malgré son âge, il insiste pour nous donner un coup de main. Force est de constater que cette fois-ci, son aide fût largement et unanimement apprécier. Mais il y a laisser des plumes!

Finalement, nous avons donc fini de débarrasser le RDC, en entier.

 

 

 

 

 

 

 

La cheminée reposait sur une dalle maçonnée à la chaux, que nous avons également fait disparaitre afin de pourvoir monter un muret de soutien plus tard pour le plancher. Et pour cela, on s'est équiper de 2 pieds de biche et d'un marteau. Ce ne fût pas évident, mais c'est fait.

 

 

 

 

 

 

 

Donc voilà. C'est ainsi que s'achève la partie démolition du RDC.

Il ne nous reste plus qu'à rebâtir maintenant. Et cela sera possible dans 3 semaines environ.

Entre temps, pas de farniente pour autant, nous allons nous occuper de faire les volets, poncer et étudier l'escalier ( je ne sais toujours pas comment il se monte) et 2 ou 3 autres petites choses.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site
Création de site Amiens