Une affaire de famille (aout 2010)

Le 20/08/10

On profite du fait d'être encore en famille et surtout en nombre pour attaquer une autre partie des travaux collossaux, à savoir commencer à faire un peu de béton à l'intérieur. Brigitte nous a quitté hier pour rejoindre sa famille, nous sommes donc encore 5 valeureux travailleurs.

On commence par définir l'emplacement des fondations qui acceuilleront les murets qui supporteront le plancher du RDC. Ceci fait, y'a plus qu'à, comme dirait l'autre.

Pour ma part, je m'occupe d'aller chercher le matériel qui nous servira dans l'après-midi.

En attendant, ça bosse dur:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme on peut le voir sur les photos, notre cher Jack est toujours là pour prodiguer ses judicieux conseils.

Après une courte pose déjeuner, nous revoila pour remplir tout ça de béton. Mon maçon nous laisse gracieusement utiliser sa bétonnière, ce qui j'avoue nous arrange grandement.

Donc Georges et Anselme, s'occupent de préparer le béton, Mère et Audrey se chargeront de remplir les coffrages de ce précieux mélange, et moi, je me charge de l'arase .

Entre temps, pendant que Georges et Anselme se chargent de remplir les fondations, ma chère femme et moi nous chargeons de mettre en place les pierres d'un muret de soutien de la cuisine et de le coffrer.

Et quelques heures plus tard....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et voici donc le résultat après décoffrage:

 

 

Voila, c'est fini pour cette semaine, ce week-end nous allons nous reposer un peu et dire au revoir à mon oncle qui part dimanche. SNIF!

 

Le 23/08/10

Nous voici de retour, à 4. Notre tâche, si nous l'acceptons, sera de nettoyer l'étage et d'y évacuer les tuiles entreposées.

Un aperçu de la mission qui nous attend.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour se faire, on procède ainsi: 2 à l'étage et 2 au RDC. Du véritable travail à la chaîne.

 

 

 

 

 

 

 

Entre temps, je me suis souvenu des quelques leçons que m'avaient enséigné maître Ken Shushi et maître Ô Ryu Nem de l'école du Ho Kouto de Kuizine. A l'époque, j'étais leur discipline et on m'a inculqué l'art de cassé les tuiles empilées, choses qui à l'époque m'avait paru vital. Et me voici en peine action:

 

 

Bon, maintenant, il faut vider le reste de merde de là-haut  et évacuer les tuiles hors du futur salon. Après mûre réflexion, j'en suis arrivé à la conclusion qu'elles ne me seront guère utile ici. Au boulot!

 

 

Entre temps, nous avons fait une belle découverte. Cachés dans le tas de merde qui occupait notre étage, se trouvaient tout un tas de documents datant pour les plus vieux de 1884, en état de conservation incroyable:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voila, vers 17h30, on a fini. C'est déja plus propre.

 

 

 

 

 

 

 

Ce seront les derniers efforts de la famille. Les vacances se terminent et ils vont partir. Re-SNIF!

J'espère qu'ils auront passé d'agréables vacances chez nous. Et oui, on a l'art de bien recevoir, nous!

En tout cas, on les remercie pour tout ces efforts.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site