Ca prend forme (oct 2010)

Le 10/10/10

Il est temps de mettre en place des structures importantes pour la maison. Il s'agit du solivage (comprenez la mise en place des poutres) du RDC et de l'étage en prévision de la pose du plancher en panneaux de particules.

On commence donc par la cuisine, qui demande beaucoup de réflexion et de précision pour avoir un sol plan. En effet, depuis le début, mon idée est de fixer les poutres dans des plots de mortier sur les murets de soutien.

Et là, l'architecte diplomé en génie civil de la rue, le grand Jack, a décidé,  d'un commun accord avec lui-même, de nous venir en aide. Evidemment, mon idée et mes plans ne lui convenait pas, ça ne pouvait pas aller. Pour une fois, je ne l'ai pas contrdit et l'ai laissé faire. Au bout d'une bonne heure et demi, il se rend compte que ces idées ne tiendront pas la route (c'est bizzare) et que nous avons perdu pas mal de temps. Personnellement je craque et sans lui demander son avis, je me lève et décide de faire comme prévu initialement.

On met donc en place les poutres "à blanc". On fait tourner une bétonnière et on avance. Jack décide de gérer la bétonnière et il le fait très bien (ouf!). Audrey m'apporte les seaux de mortier et je réalise les scellements.

 

 

Quelques heures plus tard, le travail dans la cuisine est terminé.

 

 

On s'attaque ensuite à la salle de bain et en une bonne heure c'est fait.

 

 

Il était nécessaire de commencer par le solivage afin de pouvoir fixer sous les poutres les tuyeaux en PER.

Nous réalisons d'abord le réseau principal. Les raccords pour les dérivations alimentant la machine à laver, le lave vaisselle et les WC peuvent être réaliser plus tard puisqu'ils sont au dessus du sol, encastrés dans le placo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voila pour la cuisine...

 

 

...et pour la salle de bain

Les gros tuyeaux gris qui montent sont les tuyeaux de ventilation primaire. 2 servent à faire circuler l'air dans les réseaux d'évacuations afin d'éviter les désiphonnages et le 3ème sert à la ventilation de la fosse septique. Il est placé à l'intérieur de la maison car ainsi il sera caché, ce qui évite d'avoir le même tuyeau en façade (ça coûte pas plus cher et c'est plus zoli!)

Ceci fait, on prend le temps de résoudre un problème majeur et assouvir notre curiosité: QUE VA DONNER NOTRE ESCALIER?

Un dimanche donc, on décide de le monter "à blanc" pour voir le résultat, savoir si il est possible de le mettre en place et surtout avoir une idée du résultat.

Donc après quelques heures, remplis d'espoir, d'énervement et de découragement, nous avons enfin réussi à savoir comment et dans quel sens il se montait. Nous l'avons mis en place et on s'est extasié devant ce résultat provisoire.

 

 

IL EST BEAU

Pour l'intégrer parfaitement à notre maison, il faudra que j'y apporte quelques modifications, comme les rambardes, le pallier...

Nous attaquons ensuite un autre gros chantier, la pose du placher de l'étage.

On commence par le plafond de la salle de bain (ou le sol de la chambre d'ami, c'est comme on veut, tout les points de vue se défendent et chacun est libre de faire son choix).

Dans un premier temps, je réfléchis beaucoup. En fait, je dois passer bien plus de temps à penser qu'à travailler, mais comme le dirait mon ami Jack, un travail bien réfléchi est à moitié accompli.

Après quelques découpes et quelques heures:

 

 

Le morceau restant sera mis en place en même temps que le plafond de la cuisine.

Je m'attaque ensuite au plafond du salon. De même, après quelques découpes et quelques heures le résultat est pas mal du tout.

Nous avons opté pour un étage en mezzanine de ce coté. En effet, notre maison ne dispose que de peu d'éclairage naturel, ainsi, on aura un peu plus de lumière.

Voici donc notre futur cinéma:

Avant

 

 

 

 

 

 

 

Après

 

 

 

 

 

 

 

Mais que fait Audrey pendant ce temps? Et bien ma petite fourmi prépare le terrain pour les futurs travaux d'électricité et de décoration.

En effet, elle s'occupe de déjointoyer les meurs du salon et de la cuisine. Comme au bon vieux temps du décroutage du plâtre, marteau en main elle cogne et asmate les murs. En fait elle aime bien ça.

Après des heures et des jours de piquetage,

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                     le résultat laisse augurer les meilleurs hospices.

 

 

 

 

 

CA PREND FORME HEIN!!!!

Entre les pierres, il faudra passer les gaines électriques avant de rejointoyer.

La suite au prochain épisode...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site