On fignole (mars 2011)

Le 16/03/11

Les travaux se diversifient à la Chrysalide. Au menu ces derniers temps, les joints de placo, de l'électricité et de la maconnerie.

Mais avant de parler de tout ça, voici les photos de nos appliques murales. Il y a celles encastrées dans le colombage du salon,

 

 

 

 

... puis celles encastrées dans les murs en pierres apparentes...

 

 

 

 

et enfin celle mis en place dans la cage d'escalier.

 

 

 

 

Voila, l'oubli de la dernière page réparé.

Audrey a attaqué les joints du placo. Pour cela elle se sert de bande "calicot" à la jonction des plaques, de bandes papier dans les angles entrants et de bandes armées dans les angles sortants.
Comme on découvre cette technique, le temps de comprendre comment ça marche et hop, la voila partie. En l'espace de 2 jours, elle a déjà bien avancé. Ainsi, du coté du plan de travail de la cuisine, le travail est fait.

 

 

 

 

 

 

 

Puis elle a continué dans les WC.

 

 

 

 

Et elle a fini par un peu de nettoyage, vu qu'elle en avait mis un peu partout.

 

 

 

 

Au passage, voici ma miss dans sa belle salopette de travail dont elle est si fière:

 

 

 

 

Pendant ce temps, je me suis occupé de monter le tableau électrique et le tableau de communication.
Le tableau électrique est définitivement terminé...

 

 

 

 

... et le tableau de communication alimenté en électricité. Pour ce dernier il me reste à cabler les prises RJ45. Il faudra d'abord que j'étudie cela de prêt, je n'ai encore jamais monté de réseau de communication.

 

 

 

 

Et mon dernier travail fût de mettre en place le bac de douche dans la salle de bain.
Après avoir défini son emplacement, il a fallu que je mette en place la partie plomberie en reliant ce bac à l'évacuation. Ensuite, mettre ce bac à niveau. Pour cela, j'ai utilisé des poutres en bois que j'ai scellé au sol avec du mortier.
Ensuite, Audrey et moi avons de nouveau cassé quelques tuiles pour combler l'espace qui sera couvert de béton.

 

 

 

 

Pour ce béton, j'ai décidé de couler du béton allégé. Il s'agit d'un béton dont les gravillons ont été remplacé par des billes de polystyrène. Ainsi, le poids que devra supporter le plancher sera plus léger. Il n'est pas question de finir dans le vide sanitaire pendant qu'on prend une petite douche.

 

 

 

 

J'avoue avoir passé pas mal de temps à réfléchir à comment donner une pente réguière jusqu'au bac. Je ne sais pas comment l'expliquer, mais je vous assure que ce n'était pas évident. Enfin, au final, j'en suis plutôt fier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et voila pour le moment.

La suite prochainement.
To be continued...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site